Partagez|
C'est la merde ... [Adriaan Van Essen]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 104
Tickets : 57
Date d'inscription : 27/10/2015
avatar
Bras droit de Munekira Dachen
Dukun Panthère Nébuleuse

Dossier Personnel
Age: 24 ans
Emploi: Numéro deux des Aslis
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: C'est la merde ... [Adriaan Van Essen] Dim 17 Jan - 21:08
Rappel du premier message :

La lumière de la lune filtrait à peine au travers de l’épaisse canopée, il devait faire nuit noire entre les feuilles des bas arbustes, pourtant, j’y voyais parfaitement. Cela n’était qu’un des grands avantages de pouvoir devenir une panthère, l’un des autres et non-négligeable, était d’avoir un très bon instinct, un instinct animal. Cependant, malgré le fait que ce soit inné, moins je me transformais, moins il était aiguisé, moins fin, il fallait faire quelque piqûre de rappel de temps à autre.

Chasser était un sport, un art, à part entière lorsqu’on avait des yeux perçants, un odorat fin et des crocs pouvaient si facilement s’enfoncer dans la chaire. Il fallait flairer la proie, s’approcher tapie dans l’ombre, faisant attention aux vents et au bruit, puis enfin guetter, guetter le bon moment celui où la proie avait oublié cette petite appréhension, qu’elle-même avait fait faire son instinct pour …

Ça m’avait frappé de pleins fouet, s’était plus gros que moi, trop absorbée, trop rouillé, je ne l’avais pas senti. A l’odeur, s’était un fauve, plus gros d’après son poids, bien plus gros, surement une panthère de Java. J’ai senti la douleur cuisante dans le haut de ma cuisse. Ça tirait, ça brûlait, ça perforait, ça suintait. Puis ça avait attrapé mon côté, heureusement, j’avais contre-attaqué avant que ça ne s’enfonce trop. Dans le chaos j’avais réussi, je ne sais trop comment à me sauver. Enfin le constat n’était pas glorieux, deux morsures notables, quelques griffures et bon nombre d’égratignures.

Paniquée, il m’avait fallu quelques heures pour correctement retrouver mon chemin passant d’une forme à l’autre lorsque la faiblesse se faisait trop importante.

Je ne savais pas vraiment quelle heure il était, tout ce que je voyais, était que le soleil était levé. Nous étions encore en matinée, cela j’en étais certaine, pas encore très tard, car la rosée et la relative fraicheur de la nuit ne s’était pas encore évaporées. J’étais arrivée à la limite de la jungle et des terres cultivables, ces quelques maigres étendues qui bordaient la ville. La majeure partie des domaines se trouvant plus loin de la pollution et des rejets de Batavia.

Sauf que je n’en pouvais plus, je me sentais un peu désœuvrée et à poil, carrément à poil et pas seulement au sens physique. Je n’avais guère de solution. Si il fallait que je reprenne des forces pour pouvoir ne pas me faire attraper en ville. Mais si je restais ici, il y allait forcément y avoir quelqu’un qui me trouverait et il allait me dénoncer. D’ailleurs, je l’avais perçu, cette masse au loin. S’était trop gros pour être seulement un homme, un groupe peut-être ?

Raison de plus pour me sauver vite. Appuyée conte un arbre, je soupirais longuement essayant de reprendre contenance et faisant appel à mes quelques forces pour reprendre mes quatre pattes et ma longe et souple détente. Je sentais bien que mon corps était réticent, il n’était pas vraiment pour la transformation il résistait comme un engrenage mal huilé. Mais j’avais eu le dernier mot, du moins je le pensais.

A peine une vingtaine de mètres avant de m’écrouler par terre pas bien glorieusement. Puis la masse se rapprochait au moins, maintenant, je pouvais voir que s’était un cavalier, la poisse.

Me retournant sur le dos j’essayais de réfléchir, mais ce n’était pas très glorieux. Sans compter que maintenant, ça ne voulait plus du tout. Si même mon corps se mettait à me lâcher s’était la vraie merde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est la merde ... [Adriaan Van Essen] Lun 1 Fév - 5:30
.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 104
Tickets : 57
Date d'inscription : 27/10/2015
avatar
Bras droit de Munekira Dachen
Dukun Panthère Nébuleuse

Dossier Personnel
Age: 24 ans
Emploi: Numéro deux des Aslis
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: C'est la merde ... [Adriaan Van Essen] Mar 2 Fév - 22:29
S’était presque amusant de voir l’image de monstre sans pitié que l’on semblait véhiculer auprès des Belandas. Adriaan semblait convaincue qu’à partir du moment où il avait une tête d’Européen peut importe ce qu’il pouvait bien faire, il y avait un avis de recherche avec sa tête et un contrat sur sa vie.

« T’inquiète pas, personne te fera rien, et personne t’aurais rien fait. C’est pas ni dans notre intérêt, ni bon pour notre réputation d’éliminer quelqu’un qui aide son prochain. »


Notre meilleur soutien restait le peuple donc autant ne pas se le mettre à dos en tuant ceux qui l’aidaient, s’était de la simple logique. En revanche, j’avouais que son excuse tenait la route, en Angleterre, à l’autre bout du monde, s’était déjà plus compliquer d’apprendre à connaître la culture de Java.

« Pourtant, les Anglais aiment bien Java … Il essaye de mettre la main sur un gisement de terre rare dans le dos du Gouverneur. »

J’avais vu ça une nuit comme celle-ci où je m’étais enfoncée très profondément dans la jungle. Dans mon errance, j’étais tombé sur un campement entouré de pièges. J’avais failli m’y coincer une patte, ou deux, voire un museau, mais finalement, j’avais réussi à m’approcher. Je n’avais pas compris tout de suite ce que j’avais sous les yeux, ce n’étais qu’une fois rentré au calme en me remémorant ce que j’avais bien pu loin que le lien avait commencé à se faire. Puis une nouvelle recrue était arrivée, il venait tout droit du service du gouverneur et nous avait confirmé la chose. Nous n’en faisions rien pour l’instant, en revanche cela pouvait toujours servir.

« Pas bouger… pas facile à dire qu’à faire. »

La brûlure de l’alcool n’était pas vraiment une partie de plaisir et contrôle ses réflexes était tout un art qui demandait un peu de présence d’esprit et de contrôle de soi-même. Et si pour le premier, je me sentais encore capable, pour le deuxième en revanche, je pouvais repasser.

« Ça pourrait, mais je ne peux pas agir sur autre chose que moi-même. J’espère que ça va bien vouloir, vu que je suis trop amochée pour me transformer. »

Je rabattis mes cheveux sur un côté, découvrant l’épaule qui se trouvait face à lui. Je l’aurais bien volontiers fait sur ma main, mais avec la couche de boue dont elle était recouverte, je doutais qu’il puisse bien voir ce que j’allais lui montrer. Une petite tache blanche apparu sur l’arrondi puis elle grossit, et grossi encore jusqu’à couvrir une bonne surface empiétant presque sur mon bras et mon cou. S’était un peu laborieux, mais moins mon corps ne m’avait pas coupé cette capacité. Pourtant, je n’avais pas fini. De petites boursouflures apparurent à certains endroits grandissant en hauteur et s’affinant pour former une petite boule sur une tige. Un dernier effort et les boules s’aplatirent, se sculptèrent pour former des fleurs dont le centre et les extrémités se colorèrent.

Je réussis à maintenir cela quelques instants avant que ça ne devienne trop compliqué et que mon épaule reprenne son aspect normal. Je sentais que j’étais vraiment au bout.

« Normalement, on fait pas des formes aussi évoluées, c’est seulement pour la démonstration. »


S’était surtout un vieux tour que m’avait appris mon grand-père et qui m’amusait… à l’époque. Maintenant, cela ne semblait plus qu’un douloureux et triste souvenir que j’avais besoin de revoir de temps en temps pour me rappeler pourquoi je me battait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est la merde ... [Adriaan Van Essen] Jeu 4 Fév - 4:26
.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 104
Tickets : 57
Date d'inscription : 27/10/2015
avatar
Bras droit de Munekira Dachen
Dukun Panthère Nébuleuse

Dossier Personnel
Age: 24 ans
Emploi: Numéro deux des Aslis
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: C'est la merde ... [Adriaan Van Essen] Sam 6 Fév - 17:17
« Munekira n’est pas un argument recevable. Vous en avez une vision trop biaisée. »

Mais je ne comptais pas en parle plus avant. Si il était très sympathique ce docteur, il n’en restait pas moins un belanda. Il fallait donc soigneusement choisir ce que je pouvais me permettre de divulguer parce que ça ne concernait que moi, et qu’il était imprudent de sous-entendre.

« On ne veut pas plus des anglais que des Néerlandais. Je disais jusqu’ils essayaient de vous la faire à l’envers pour les gisements de terre rare. Et que s'ils arrivent ça vous fera mal aux fesses. Mais je ne suis pas certaine que ça servira nos intérêts. »

C’était bien pour ça qu’on se gardait bien scrupuleusement d’aller parler aux agents qu’ils avaient perdus en pleines jungles, les laissant aux prises avec les dukuns locaux. S’il voulait de l’aide, ils seraient bien assez malins pour venir nous trouver et dans cette configuration nous serions déjà plus en position de force. Ce qui avec les Européens était toujours préférable.

Son air d’enfant découvrant une nouvelle merveille m’arracha un sourire. S’était presque beau tand de naïveté.

« J’ai une tête d’esprit ? »

Sérieusement, un esprit. J’étais bien palpable, bien vivante et surtout bien plus humaine que d’autre chose qu’on pouvait croiser sur ces terres. Déjà bien plus humaine que ces grands prétentieux de Duyungs. Eux ne pouvaient toujours que se reproduire entre eux, s’était d’ailleurs étonnant qu’ils ne présentent pas tous plus ou moins de magnifiques tares dues à la consanguinité. Cela aurait été du plus bel effet couplé à leur ego disproportionné.

« Aux dernières nouvelles, j’étais encore humaine ou du moins plus ou moins. Je ne sais pas trop comment on pourrait nous qualifier. On est juste fait pour … je sais même pas en fait, j’ai oublié les vieux contes sur la provenance des Dukuns. »

Merci les années dans le KNIL de m’avoir fait oublier une partie de mon héritage.

« J’ai l’impression qu’on est plus là pour faire le lien entre la nature et les hommes, les inciter à mieux comprendre l’ordre des choses, à éviter certain pièges. Avant, il parait qu’on était des guides, un peu guérisseurs, un peu sages, mais c’est fini depuis un moment tout ça. Maintenant on est des pions bien utiles, mais se mettant doucement sur les rails de l’extinction. »

Parce qu’il ne fallait pas se leurrer. Il n’y en avait pas tant que ça des familles porteuse du don et avec le métissage leur nombre diminuait, s’appauvrissait. Bientôt, nous allions être assimilés, oublier, relayer au rang de mythes. Cela n’était certainement pas pour demain, ou encore pour la prochaine génération. Notre agonie s’annonçait longue et silencieuse.

J’étais partagée à cette idée, je me sentais soulagée dans un sens, au moins nos dons ne serviraient plus la mauvaise cause, mais en même temps avec notre sous-espèce s’était la culture de Java qui allait s’éteindre un peu plus encore.

Ça me rendait un peu mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est la merde ... [Adriaan Van Essen]
Revenir en haut Aller en bas
C'est la merde ... [Adriaan Van Essen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» FIBO à Essen (ALL) 22-25 avril 2010
» accueil de merde aux 8 étangs (86)
» La merde a un prix exorbitant.........
» C'est la grosse méga big merde chef
» Nouvelle merde dans le club ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indus Nesos :: Hors du Monde :: Local des Archives :: Lettres sans réponse-